Connais ton marché sans te ruiner !

Comment rédiger un questionnaire efficace ? – #HowTo

Chaque étude de marché est différente, puisque chaque questionnaire dépend des réponses que l’on souhaite obtenir.

La bonne rédaction du questionnaire constitue une épate clé qu’il ne faut surtout pas négliger. Déterminer les bonnes questions à poser demande une bonne dose de préparation, de réflexion et d’analyse.

Mais ce n’est pas tout : la manière dont tu poses les questions aura un impact fort sur la qualité des données que tu récolteras !

La forme et le fond comptent donc tout autant.

« C’est en posant les bonnes questions que l’on obtient les bonnes réponses. »

Rédiger un questionnaire efficace pour son étude de marché implique de suivre plusieurs étapes.

D’abord, tu dois définir clairement les réponses que tu souhaites obtenir pour savoir quelles questions poser.

Ensuite, détermine la manière dont tu vas formuler chaque question pour obtenir des réponses exploitables :

  • Question ouverte (réponse libre)
  • Ou question fermée (OUI/NON, cases à cocher, échelle…) ?

Relis ensuite ton questionnaire, puis teste-le auprès de quelques ami.es, cela te permettra d’avoir des exemples de réponses obtenues et de savoir si ton questionnaire est efficace.

Poser les bonnes questions

Dans un questionnaire en ligne, tout compte.

Pour commencer, il est indispensable d’introduire ton questionnaire :

  • Qui es-tu ?
  • Quel est l’objectif de ton questionnaire ?

Reste concis.e, le but de cette introduction est de mettre en confiance le panel et de lui donner envie de répondre.

N’oublie pas non plus de remercier le panel à la fin du questionnaire, ils t’ont accordé du temps et t’ont fourni des données précieuses.

Pour le questionnaire en lui-même, sois attentif.ve à poser des questions claires, dans des termes compréhensibles et qui appellent des réponses objectives.

Si tes questions sont orientées ou imprécises, les réponses le seront également et deviendront donc inexploitables.

Pour chaque question, demande-toi quelle réponse tu souhaites obtenir.

Par exemple, si tu veux savoir si ton prix est attractif :

  • Tu peux afficher le prix et demander de cocher une case OUI ou NON.
  • Tu peux aussi demander au panel à quel prix il estime spontanément ton offre ou à partir de quel prix il la trouverait trop chère.
  • Tu peux te contenter de ces réponses, mais tu peux également chercher à comprendre pourquoi ils jugent le prix trop élevé ou trop bas : tu découvriras peut-être qu’un concurrent propose des tarifs plus attractifs, que les services ou produits ne sont pas jugés assez qualitatifs pour ce prix ou même que ton argumentaire de vente n’a pas été compris.

Comme tu le vois, la manière dont tu formules ta question entraîne des réponses différentes, ce qui impactera les résultats de ton étude de marché.

Lorsque tu rédiges ton questionnaire, prends également en compte qu’un questionnaire trop long, répétitif ou comportant des questions inutiles peut entraîner de l’agacement et des abandons.

Dose bien !

De même, attention à ne pas être trop intrusif.ve dans tes questions, au risque d’entraîner de la méfiance : choisis avec soin les questions personnelles à poser, certaines sont plus utiles à ton étude de marché que d’autres.

Pense également à bien structurer ton questionnaire : les questions doivent suivre un enchaînement logique.

Si tu respectes tous ces éléments, tu sauras créer un questionnaire efficace qui te fournira des informations utiles.